[AIDES CULTURE] Poursuite de l’accompagnement économique de l’État dans les secteurs du spectacle vivant et du cinéma

La ministre de la Culture a annoncé le 11 février dernier la poursuite de son accompagnement à ces secteurs affectés par la 5ème vague de l’épidémie afin de soutenir l’activité et l’emploi artistique et culturel.

Pour tenir compte des mesures d’interdiction de vente de boissons et de confiserie dans les lieux culturels, un dispositif spécifique de compensation permettra la prise en charge d’une partie de la perte de chiffre d’affaires sur l’ensemble de la période de restriction. Le Centre national du cinéma (CNC), le Centre national de la musique (CNM) et l’Association de soutien au théâtre privé (ASTP), qui gèreront ce dispositif, bénéficieront d’un soutien de 14 M€.

Les dispositifs de soutien sectoriels portés par le CNM et l’ASTP seront réactivés, pour tenir compte à la fois des annulations de spectacles liées à ce nouvel épisode de l’épidémie et des mesures de restriction sanitaire (limitation de jauge jusqu’au 2 février, interdiction des concerts en configuration debout jusqu’au 16 février). Le CNM mobilisera à ce titre le Fonds d’urgence du spectacle vivant.

Les dispositifs suivants seront prolongés jusqu’au 31 juillet 2022 :

  • L’aide à l’emploi artistique dans les salles de petites jauges (APAJ) et l’aide unique à l’embauche en CDI ou CDD dans le spectacle vivant (AESP) du Fonds national pour l’emploi pérenne dans le spectacle (FONPEPS), ces mesures visant, notamment, à conforter les plateaux artistiques et à allonger la durée d’emploi ;

  • Le fonds spécifique temporaire de solidarité mis en place en partenariat avec le Guichet unique du spectacle occasionnel (Guso) qui permet de soutenir l’emploi des artistes et techniciens du spectacle, recrutés par des employeurs n’ayant pas pour objet principal le spectacle, afin de favoriser la reprise d’activité. 60 000 structures sont potentiellement concernées par cette prolongation.

https://www.culture.gouv.fr/Presse/Communiques-de-presse/Secteur-du-spectacle-vivant-et-du-cinema-poursuite-de-l-accompagnement-economique-de-l-Etat

[DES LENDEMAINS QUI CHANTENT] Chargé.e de communication et de vie associative

Sous l’autorité de la direction, le.la chargé.e de communication et de la vie associative aura en charge les activités suivantes :

Communication externe

– Conception et réalisation éventuelle des supports imprimés et organisation de leur diffusion
– Conception de dossiers de présentation de la structure et de ses projets
– Relations publiques avec les partenaires et les usager.ère.s
– Relations avec les fournisseurs : graphistes, imprimeurs
– Archivage des supports µ
– gestion et diffusion des productions audiovisuelles
– Conception et réalisation des interfaces web
– Community management (Facebook, Instagram, Twitter…)
– Publication sur le site web – Gestion des newsletters public et media
– Relations presse et média
– Réalisation des revues de presse
– Gestion des demandes promotionnelles auprès des artistes et des producteurs

Vie associative

– Définition et mise en œuvre des projets et des actions de développement associatif
– Animation de la vie associative (relations avec les associations, les bénévoles…)
– Création, animation et suivi de projets impliquant des adhérents, bénévoles et salariés de l’association

Participation à la vie collective de l’association

– participation aux réunions d’équipe
– accueil du public et des artistes
– médiation globale du projet
– animation de la vie du lieu
– nettoyage, entretien et rangement du site *

Profil

– Excellent relationnel
– Passionné(e) de musiques actuelles
– Bonne expression orale et écrite
– Bonne culture générale
– Maîtrise des logiciels liés à la communication, des outils partagés et des réseaux sociaux
– Capacité à assumer des tâches relevant de la communication
– Expérience dans le domaine de la communication
– Connaissance et pratique de la vie associative
– Pratique de l’anglais
– Permis B
– Pass vaccinal à jour

Informations générales

– Déplacements à prévoir
– Disponible immédiatement
– Horaires variables (potentiellement travail le week-end et en soirée)

– Date d’embauche : 15 février 2021

– Temps de travail hebdo : 35H


– Rémunération : Groupe 5 – Echelon 1 – CCNEAC + prime de précarité


– Contrat : CDD 7 mois


– Lieu de travail : Des Lendemains Qui Chantent – avenue du Lieutenant Colonel Faro – Tulle


– Candidatures (cv + courrier) à envoyer par mail à direction@deslendemainsquichantent.org à l’attention de Mme La Présidente avant le 4 février 2021

[Projet OPÉRA] Simulation d’impact de modifications sur le risque par aérosols dans les salles de spectacles

Projet OPÉRA

Simulation d’impact de modifications sur le risque par aérosols dans les salles de spectacles

 Webinaire de présentation le lundi 17 janvier à 15h.

Au premier semestre de l’année 2021, durant le second confinement, les adhérents du RIM ont été mobilisés dans le cadre d’une étude portée par l’Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique – ITEMM, avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine et du RIM, et en partenariat avec les réseaux culturels indépendants régionaux (535, AENA, Astre, CINA, Grand’Rue, LINA). Un rapport d’étude a été transmis, mettant en avant notamment les facteurs les plus influents sur le risque de contamination en intérieur, et les besoins de connaissance sur les principes de renouvellement de l’air.

Comme nous nous y étions engagés, une application « Simulation d’impact de modifications sur le risque par aérosols » était envisagée pour faire suite à ces travaux. Celle-ci est maintenant proposée, suite au partenariat entre l’ITEMM et l’équipe Airborne.cam de l’université de Cambridge. Cette application gratuite est en ligne sur le site de l’ITEMM , en suivant le lien ci-dessous (en bas à droite de la page).

Objectifs de l’application

Face à la crise de la CoViD-19, cette application vous aidera à orienter vos décisions et vos actions artistiques (programmation, actions culturelles, …) en fonction de la configuration de votre lieu (espaces de circulation, jauge, système de ventilation, …), afin d’arriver à un meilleur rapport risque / viabilité-faisabilité / localisation en fonction de l’évolution de la pandémie sur votre territoire.

Cet outil est particulièrement utile dans la période actuelle, qui reste très incertaine, pour vous accompagner sur trois objectifs :

Vous adapter aux évolutions de l’épidémie et à ses conséquences réglementaires
Élaborer une offre artistique rassurante pour vos publics
proposer des éléments de dialogue avec vos partenaires publics

L’application existe en deux modes, interface normale et avancée. Il vous est possible de renseigner une vingtaine de paramètres en mode avancé en lien avec vos activités et les différents types de protection et caractéristiques d’aération. Le but est d’évaluer l’évolution du risque de transmission, à partir de divers éléments (application de mesures sanitaires, jauge, aération, pauses, etc.). L’application fournit aussi une évaluation de la concentration en CO2, que vous pouvez comparer avec des capteurs afin d’évaluer le renouvellement de l’air.

Webinaire le 17 janvier à 15h

Un webinaire de présentation et de prise en main vous est proposé par l’ITEMM pour guider l’utilisation. Il aura lieu le 17 janvier 2022 à 15h.

 

Nous précisons que le but de cette application n’est pas de donner une valeur exacte de risque, mais de montrer comment celui-ci peut évoluer en fonction de différentes prises de décision (durée et nature du spectacle, jauge, évolution du système de ventilation, …). L’application a une visée pédagogique et ne peut être considérée comme un support unique de décision. De plus, les résultats ne sauraient se substituer à la législation en vigueur.

Au delà de l’actualité sanitaire, ce projet a également une vision à long terme. Ainsi, le code source de l’application est sous licence libre, proposé par les auteurs de l’équipe airborne.cam (lien ici). L’objectif est de permettre des évolutions futures de l’outil (interface, nouvelles données sanitaires, nouvelles maladies à aérosol, …), mais nous insistons sur le fait que toute modification du code source et des valeurs d’entrée des algorithmes doit être fondée par des articles scientifiques de revues à comité de lecture.

Plan de lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VHSS dans le spectacle vivant) du ministère de la Culture

Le ministère de la Culture étend son action contre les violences sexistes et sexuelles (VHSS) par la publication de son Plan de lutte contre les violences et le harcèlement sexistes et sexuels dans le spectacle vivant. qui s’articule autour de 3 grands principes :

1 • Des obligations renforcées en matières de lutte contre les VHSS pour tous types de structures du spectacle vivant recevant des aides du ministère de la Culture

2 • Des moyens d’évaluation des actions engagées

3 • Un parcours de formation avec une prise en charge financière facilitée par l’AFDAS

-> Ainsi, à partir de janvier 2022, tous types de structures (structures labellisées, lieux non labellisés mais soutenus par le ministère de la Culture, festivals soutenus par le ministère, équipes artistiques et compagnies, etc) dont les fonds proviennent intégralement, partiellement ou ponctuellement de financements publics devront justifier de cinq actions en lutte contre toute discrimination ou harcèlement d’ordre sexuel et sexiste :

  • 1 • Être en conformité avec les obligations du code du travail en matière de santé, de sécurité et de harcèlement sexuel

    2 • Créer un dispositif interne de signalement efficace et traiter chaque signalement reçu

    3 • Former dès 2022 la direction, les encadrants, la DRH et les personnes désignées référentes au recueil de la parole et à la gestion des situations de VHSS

    4 • Sensibiliser formellement les équipes et organiser la prévention des risques

    5 • Engager un suivi et une évaluation des actions en matière de VHSS

->Les conventions pluriannuelles d’objectifs tout comme les candidatures à des appels d’offres intègreront ces points dès maintenant. Des documents justificatifs seront exigés, notamment concernant la désignation d’un référent, ou des programmes de formation. Un courrier de mise en demeure, ouvrant un accompagnement à une mise en conformité, peut être adressé en cas de non-respect de ces engagements.

-> Afin de faciliter les actions de formation et de sensibilisation pour la mise en œuvre de ce plan, le ministère de la Culture a accompagné l’AFDAS dans le développement d’une offre de formation «clé en main» destinée aux structures culturelles, aux intermittent.e.s du spectacle et aux artistes autrices et auteurs. 4 parcours de formation adaptés aux différents objectifs professionnels ont ainsi été conçus et seront proposés, avec une prise en charge financière facilitée par l’AFDAS (opérateur de compétences (OPCO) des secteurs de la culture, des industries créatives, des médias, de la communication, des loisirs et du divertissement…)

-> Afin de faciliter les actions de formation et de sensibilisation pour la mise en œuvre de ce plan, le ministère de la Culture a accompagné l’AFDAS dans le développement d’une offre de formation «clé en main» destinée aux structures culturelles, aux intermittent.e.s du spectacle et aux artistes autrices et auteurs. 4 parcours de formation adaptés aux différents objectifs professionnels ont ainsi été conçus et seront proposés, avec une prise en charge financière facilitée par l’AFDAS (opérateur de compétences (OPCO) des secteurs de la culture, des industries créatives, des médias, de la communication, des loisirs et du divertissement…

A noter : vous trouverez d’autres propositions de formation en distanciel ou par région sur le site de l’AFDAS

 

Le communiqué de presse d’annonce du Plan de lutte contre les VHSS dans le spectacle vivant du ministère de la Culture : CLIQUEZ ICI

[3C Tour] Chargé.e d’administration

• CDI
• à Bordeaux
• Secteur d’activité : Spectacle vivant

Description de l’entreprise : 3C est une société de production de spectacles et de tournées. L’agence  développe, conseille et accompagne les tournées de ses artistes en France et à l’international. 3C est  également promoteur local dans la région Bordelaise et plus largement en Nouvelle Aquitaine. 3C est  associé avec Victorie Music, producteur, éditeur et label spécialisé dans le jeune public et propose  une vingtaine de spectacles en tournée.

Description du poste :

Pour la société 3C et la société Victorie Music, le ou la chargé.e d’administration aura pour mission :

– Gestion de la comptabilité via le logiciel Sage:

o Saisie et lettrage des factures fournisseurs
o Réception, vérification, saisie et lettrage des notes de frais
o Contrôle, calcul et déclaration de la TVA mensuelle
o Rapprochement bancaire
o Contrôle des dépenses en cartes bancaires et pointage des justificatifs

– Gestion social via le logiciel Spaiectacle:

o DPAE
o Etablissement des contrats de travail
o Etablissement des bulletins de paie
o DSN
o Contrôle annuels caisses
o Déclaration et paiement de taxes annuelles
o Intégration des OD de paie et des virements de salaires
o Lettrage des paies et des comptes de caisse en comptabilité
o Déclaration Agessa

Description du profil recherché :

• Expérience professionnelle similaire ou formation en administration des métiers de la culture.
• Maîtrise impérative des logiciels Sage et Spaiectacle.
• Grande rigueur
• Excellentes qualités d’organisation
• Esprit d’équipe
• Dynamisme
• Positivité

Date de prise de fonction :
13/12/2021

Rémunération envisagée :
Selon profil

Lieu :
Bordeaux

Adresse postale du recruteur :
3C
Les Jardins de Gambetta, tour n°3
74 Rue Georges Bonnac
33000 Bordeaux

Adresse mail du recruteur :
Christophe.bosq@3ctour.com

Site web de l’entreprise :
www.3ctour.com