Depuis 2009, la Félin défend la place du disque physique parce qu’elle est centrale dans l’économie des labels indépendants TPE. En effet, 50 à 80% de leur chiffre d’affaires est généré par les ventes de disque physique. Une tendance qui n’est toujours pas démentie 10 ans plus tard, sans compter les nouvelles perspectives de développement importées d’un marché du vinyle américain en pleine explosion.

Aujourd’hui les distributeurs se réinventent, au delà de la pseudo opposition numérique / physique qu’ils voient plutôt comme complémentaires. Parce que l’objet disque est toujours le support physique de l’œuvre musicale, que sans lui c’est tout un secteur qui est impacté : la scène, la promotion.

Parce que leur travail se fait en grande partie sur le terrain, ils visent à ce que les CD et vinyles soient mis en place dans les rayons des grandes enseignes, des médiathèques, des disquaires indépendants au sein d’un maillage territorial maitrisé, des métropoles à la plus petite commune.

Labels et distributeurs indépendants sont, à ce titre, des professionnels qui appartiennent pleinement à la chaine de valeur de la musique. Leur ADN se retrouve dans la défense de la diversité culturelle, à travers la variété des esthétiques musicales qu’ils représentent. Des esthétiques qui ne connaissent pas toutes la bascule du streaming, nous pensons au rock, à la chanson, la pop française, au jazz, aux productions locales avec un fort ancrage territorial…

La Félin travaille, depuis 5 ans, à des solutions concrètes avec tous les distributeurs, pour renforcer leur compétitivité sur le marché de la distribution. A travers des politiques publiques notamment, tel que l’accès à l’aide à l’innovation et à la transition numérique de la DGMIC.
C’est donc naturellement que leur rencontre s’officialise aujourd’hui, avec la formalisation d’un regroupement des distributeurs physique et numérique indépendants, au sein de la Félin.

Dans un contexte de création du Centre National de la Musique, maison de toutes les musiques, de toutes les esthétiques qui a pour objet de réunir toute la filière, la Félin s’attachera désormais à défendre avec la même énergie les labels indépendants TPE et les distributeurs physiques et numériques.

 

Share This