Drastic on plastic

Les festivals sont construits sur des mécaniques territoriales et structurelles qui demandent un questionnement
constant. Face aux défis qu’ils peuvent rencontrer, nous avons la responsabilité conjointe et essentielle
d’accompagner les festivals en collaboration avec les autres réseaux, pôles, fédérations et syndicats.
Pour cela, il nous semble indispensable de toujours tenir compte des enjeux de co-construction des
politiques publiques et de développement durable.

Z

Concevoir des journées de sensibilisation sur la prévention des violences en milieu festif.

w

Mettre en oeuvre les coopérations interrégionales autour du développement durable et des festivals

Poursuivre et finaliser le travail autour des politique publiques liées aux festivals. Continuer le travail mené sur les mesures liées au contrat de filière

Principales actions

Drastic On Plastic

 

Le dispositif Drastic on Plastic est officiellement lancé en France, plus de 60 festivals sont déjà signataires :
Drastic on Plastic a été officiellement lancé lors des BIS, les Biennales Internationales du Spectacle, le 22 janvier 2020. Le guide et le site internet drastic-on-plastic.fr ont été dévoilés. Le dispositif reste ouvert à tous les festivals qui le souhaitent, quels que soient leur taille, leur configuration ou leur avancement dans la démarche zéro plastique.

Drastic on Plastic est un dispositif qui vise à accompagner les festivals français vers la réduction du recours aux plastiques jetables dans la production de leur événement et à le supprimer à terme.

Ce dispositif, inspiré de l’initiative lancée aux Royaume-Uni en 2018 par l’AIF (Association of Independent Festivals) et la RAW Foundation, est porté en France par le collectif R2D2, dans lequel le RIM représente la région Nouvelle-Aquitaine.

Devenez Drastic on Plastic en 8 étapes :

  • Je prends contact avec le RIM.
  • Je signe une charte d’engagement.
  • Je reçois des outils méthodologiques et des ressources pour m’aider dans ma démarche.
  • Je participe aux ateliers collectifs proposés.

 

 

  • Dès la première édition je supprime les gobelets jetables et les pailles en plastique.
  •  Je fais mon auto diagnostic et construis mon plan d’actions.
  • Sur trois éditions, je supprime progressivement les déchets plastiques.
  • Je partage et je rends compte de mon engagement.

Référente de la thématique

Malika Vignon