Inouïs

[REPORT] Les auditions des Inouïs du Printemps de Bourges aux Abattoirs (Cognac)

Nous étions, le 2 février dernier, aux auditions régionales des Inouïs du Printemps de Bourges qui se tenaient aux Abattoirs, scène de musiques actuelles à Cognac. Au programme de la soirée : quatre groupes aux esthétiques bien différentes, du hip-hop, au garage-rock, de l’électro au Stoner. Et un jury composé de différents acteurs des musiques actuelles. Retour sur cette soirée, dernière ligne droite avant le festival du Printemps de Bourges.

Ce report a été réalisé par Hugo, volontaire en service civique au RIM.

Écouter la chronique radio à l’antenne de Radio Pulsar ici.


Quatre groupe, un jury, un public réceptif, des groupes amateurs émergents jouant sur une belle scène, des styles bien différents… Quelques éléments pour résumer une soirée riche en musique originale.

Les Abattoirs de Cognac

Notre scène du soir !

A 20h30, Lucky Wild Mob, groupe de hip-hop ouvre le bal. Ces 6 jeunes, 4 rappeurs et 2 beatmakers, tout juste sortis du lycée, sur une instrumentation flirtant avec le dub, chargée en basse, nous délectent de leur son énergique sans compromis, tant par leur jeu de scène que par leur flow.

Le groupe de Hip-Hop Lucky Wild Mob

Vient ensuite The Big Idea (écouter leur interview dans notre chronique radio ici). Un groupe quelque peu OVNI, 7 musiciens, une formation garage rock composé de 4 guitaristes, un batteur, un bassiste, un percussionniste/claviériste, jouent également des instruments un peu plus atypique dans ce style musical (de la flûte à bec, du tambourin, du triangle…). Ils nous déversent un cocktail explosif, remuant, dansant et original, tantôt garage rock, tantôt psyché, tantôt funky et plus orienté pop, ces 7 jeunes rochelais, exilés à Paris, se démarquent également dans leur productions studio, avec la création d’albums concepts racontant une histoire, avec des pistes portant un nombre aléatoire, dont le prochain sortira le 3 Mai sur le label Only Lovers Records.

The Big Idea

Daytona ! Album concept du groupe.

La soirée se poursuit avec MLD, un projet solo électro, joué sur scène sans ordinateur, avec des synthétiseurs analogiques. MLD nous a fait profiter de son univers lors d’un set ininterrompu de 30 minutes, inspiré d’artistes tel que Chemicals Brothers ou LCD Soundsystem, une bonne gestion des effets, un ensemble planant qui a conquis le public.

L’artiste MLD

En fermeture de cette soirée, le groupe Birdstone est venu nous faire profiter de son projet Stoner Rock/Hard Rock, inspiré entre autre par Led Zeppelin, à travers des riffs lents bien appuyés, un chant montrant une grande virtuosité et un jeu de scène rappelant les groupes de la fin des années 70s. Un groupe sans complexe, très juste et précis qui a conclu cette soirée de façon optimale.

Birdstone

Si aucun des artistes n’a finalement été sélectionné pour le festival, l’ensemble reste prometteur, ils auront l’occasion de retenter leur chance l’année prochaine, en travaillant sur leur points faibles relevé par le jury. La Nouvelle-Aquitaine sera néanmoins représentée à Bourges par deux artistes :

San Salvador, groupe Corrézien entièrement vocal, articulant son projet artistique autour de la polyphonie, un projet développé par le Collectif Vacance Entropie.

Obsimo, artiste Bordelais faisant partie de la sélection pépinière du Krakatoa 2019, et présent sur la dernière compil’ #10 du label Banzaï Lab, qui, entouré de contrôleurs, de synthétiseur et de sa guitare, nous délivre sa musique électronique envoûtante.

Ces artistes se produiront au Printemps de Bourges du 16 au 21 Avril 2019, et bénéficieront de modules d’accompagnement au cours de l’année.

Pour plus de détails sur cette soirée :

Notre chronique Radio Pulsar sur le sujet !

Site officiel des Inouïs du Printemps de Bourges

Site des abattoirs de Cognac

Musique des groupes du soir :

Lucky Wild Mob

The Big Idea

MLD, à paraître sur le label BedRoom Records

Birdstone

Musique des Néo-Aquitains sélectionnés :

San Salvador (sur le label Lost In Traditions)

Obsimo