bandeau_campagne_decret_son

[GESTION SONORE] OK pour un décret « son » qui ne mette pas la scène KO !

Les professionnels se rassemblent pour obtenir une révision du décret « son » qui ne mette pas la scène KO !

Suite à la parution du décret du 7 août 2017 s’appliquant depuis le 1er octobre 2018 à tous les lieux diffusant des « bruits » ou sons amplifiés qu’ils soient clos ou ouvert, AGI-SON a réalisé un Tour de France pour informer et échanger en région avec les professionnels sur le décret et ses difficultés de mise en oeuvre, mais aussi afin d’être force de proposition sur un arrêté d’application qui aurait dû permettre de rendre celui-ci réaliste au quotidien pour les organisateurs et techniciens.

A l’heure de l’écriture de cet arrêté, AGI-SON ne peut que constater que ses préconisations concertées avec les acteurs de terrain ne pourront y être intégrées car le décret est trop verrouillé juridiquement. Il n’y a donc désormais plus d’autre option que d’obtenir une modification de certains aspects du décret.

AGI-SON s’associe donc au PRODISS et à la Sacem pour lancer une campagne afin de mobiliser les professionnels mais également le public face aux désastreuses conséquences de ce nouveau décret :

L’expression artistique en danger
La diversité musicale attaquée
Les concerts et festivals en plein air menacés
Toute la scène fragilisée

Un kit pro réunissant une affiche, un flyer ainsi que des bandeaux web permettant de relayer la campagne ont été créés. La pétition en ligne #Live en danger, mise en ligne sur change.org, sera la plateforme de ralliement afin de faire évoluer la situation.

Enfin, au regard de ces éléments nous incitons, tout comme Agi-Son, les gestionnaires de lieux et organisateurs de Nouvelle-Aquitaine à la plus grande prudence en terme d’investissement dans du matériel de mesure estampillé « conforme au nouveau décret ».

Communiqué de presse complet sur le site d’Agi-Son
Article « Limitations sonores en concert : un décret qui fait grand bruit » du 26/11 sur Télérama.fr