assises_femmes_musique_spectacle

[FEMMES] Les 1ères assises des femmes de la musique et du spectacle

Qu’elles soient artistes, entrepreneuses, porteuses de projets ou dirigeantes, les femmes sont bien présentes dans l’univers de la musique et du spectacle. Pourtant, les choses n’ont que très peu évolué depuis 2012 :

  • les femmes sont sous représentées dans le secteur, en particulier chez les intermittents (34% d’artistes femmes, 25% de techniciennes).
  • Elles sont toujours moins bien payées que les hommes (a minima 20%), quelque soient leur âge ou leur niveau de responsabilité, quand elles ne disparaissent pas tout simplement du marché du travail après 30 ans…

Ces constats, et la volonté d’agir ont amené 13 organisations* à se rassembler autour d’un acte fondateur : les 1ères assises des femmes de la musique et du spectacle, le 19 juin 2019.

Sous le parrainage du Ministère de la Culture, cet ACTE I des Assises des Femmes de la musique et du spectacle est la première étape d’une démarche sur le long terme pour ENFIN changer la donne ! Élargir l’horizon des femmes de la musique et du spectacle, encourager leur leadership, insuffler une véritable dynamique de soutien pour les entrepreneuses et les porteuses de projets, et instaurer, à long terme une parité dans le secteur, tels sont les principes fondateurs de cette action.

Un 1er bilan chiffré fait état des femmes, salariées ou intermittentes, au sein des entreprises du secteur de la musique et du spectacle vivant > Lire le bilan ici.

Quelques extraits ici :


* Le groupe Audiens, l’Adami (Société Civile pour l’administration des droits des artistes et musiciens interprètes), l’Afdas (Opérateur de compétences), le CNV (Centre national des Variétés), la CSDEM (Chambre Syndicale de l’Edition Musicale), la fédération SCÈNES (Syndicat National du Théâtre Privé), la GAM (Guilde des Artistes de la Musique), le PRODISS (Syndicat National du Spectacle Musical et de Variété), la Sacem (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de la Musique), la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques), le SNEP (Syndicat National de l’Edition Phonographique), la SPPF (Société Civile des Producteurs de Phonogrammes en France) et l’UPFI(Union des Producteurs Phonographiques Français Indépendants).