Couv_vop

[ÉTUDE] La responsabilité sociétale dans les musiques actuelles

Il y a quelques mois, le RIM (Réseau des Indépendants de la Musique de Nouvelle-Aquitaine) publiait un premier rapport sur la manière dont l’ex-réseau aquitain de musiques actuelles (le RAMA) s’est emparé de la question de la responsabilité sociétale dans les musiques actuelles.

Pour rappel, la RSO (Responsabilité Sociétale des Organisations) regroupe l’ensemble des pratiques mises en place par une organisation pour concourir au développement durable de son projet. Même si l’environnement (au sens de l’écologie) tient une place importante dans cette méthodologie, d’autres questions sont abordées :

> la gouvernance et la loyauté des pratiques,
> les relations et les conditions de travail,
> la diversité culturelle et les territoires créatifs.

Introduction faite, passons maintenant au cœur du sujet, le deuxième rapport (tout frais, tout beau) qui présente les actions du réseau et de ses adhérents en matière de RSO.

Quelque soit la raison qui vous poussera à feuilleter ce rapport…simple curiosité, besoin d’inspiration… sachez que ce document a tenté d’être le plus exhaustif possible. Organisé en 4 chapitres, voici un petit tour d’horizon de ce que vous y trouverez.

La gouvernance et la loyauté des pratiques

On s’intéresse ici aux modes de prise de décision, aux valeurs véhiculées et aux finalités de son action, à la place des individus ainsi qu’à leurs besoins, présents et futurs.

Concrètement, on parle ici de vie associative (révision de ses statuts, anticipation du conflit) de dialogue avec ses parties prenantes, d’innovation économique et financière (recherche de nouvelles pistes de financement), de droits de la propriété ou encore du numérique.

ÉVOLUTION DES RELATIONS ENTRE ADHÉRENTS

Relations et conditions de travail

Par « relations et conditions de travail », il s’agit ici de questionner la qualité des relations au sein des organisations et le respect des parcours individuels.

De nombreuses actions peuvent être mises en place :
• Emplois et relations Humaines (diagnostic interne, anticipation des besoins professionnels, construction d’une méthodologie adaptée),
• Capital humain et social (éviter le turn over, faciliter l’insertion professionnelle)
• Santé et qualité de vie au travail (maîtrise et prévention des risques professionnels)…

RÉPARTITION DES POSTES AU SEIN DU RÉSEAU SELON LE GENRE

Environnement

L’enjeu du réseau est de pouvoir accompagner les organisations dans l’amélioration leurs pratiques, ce notamment par l’identification et la compréhension de ses impacts, afin de leur donner les moyens de développer, avec des acteurs spécialisés, des solutions durables.

Parmi les domaines d’actions ayant fait l’objet d’un accompagnement, on retrouve la transition énergétique, la mobilité, la gestion des déchets, la communication responsable ou encore les politiques d’achats.

Diversité culturelle et territoires créatifs

Par leur relation constante aux personnes et à leurs territoires, les organisations de musiques actuelles se doivent d’intégrer leur responsabilité au regard des droits culturels et de leur territoire.

Les droits culturels étant une notion récente, l’enjeu ici a été de permettre l’appropriation de cette notion et l’identification des actions où elle se met en pratique. Quant au développement local, on retrouvera ici l’importance des partenariats, des démarches de coopérations territoriales et de la circulation des personnes.

Question posée en 2015 aux adhérents du RAMA