Observation et évaluation

L’observation et l’évaluation sont des éléments essentiels de la démarche du RIM, autant pour assumer la transparence et la redevabilité de son propre projet associatif que pour accompagner ses adhérents et partenaires sur cette thématique complexe. Le RIM a choisi de se doter d’une stratégie spécifique en la matière (temps de travail dédié, posture éthique définie, outils spécifiques. Tout en étant conscient du temps long qui sera nécessaire pour aborder les principales problématiques que soulèvent l’évaluation, comme l’objectif partagé, le choix des indicateurs et du vocabulaire commun, les enjeux de la méthode de collecte des données, les outils nécessaires, ou encore la capitalisation et l’interprétation des données.

 

Observation de l’écosystème du RIM

Nouvellement regroupé au sein d’un même réseau, les acteurs aquitains, limousins, picto-charentais vont être amené à coopérer au sein d’un même réseau. Pour identifier au mieux les spécificités du réseau (point de convergence et de divergence), une observation des pratiques et de l’environnement dans lequel évolue les adhérents (géographique, publics, politiques…) semble nécessaire. Cette observation prendra la forme d’une « enquête de conjoncture » mais également se fera de façon plus ponctuelle et spécifique pour répondre aux besoins des équipes :

  • observation et évaluation de la coordination du service civique (questionnaire de suivi des volontaires, étude d’opportunité sur l’essaimage du projet à l’échelle Nouvelle-Aquitaine)
  • évaluation des besoins de couverture de santé des salariés du réseau
  • inventaire des pratiques, des dispositifs, des compétences, des formations en matière d’action culturelle
  • observation quotidienne (réalisée de manière plus informelle) des adhérents, réalisée par les DT
  • capitalisation des données DEFIS
  • étude VOP RSO

Création d’outils et d’indicateurs d’évaluation

Afin de permettre au RIM ainsi qu’à ses adhérents de pouvoir évaluer de façon quantitative et qualitative leur démarche, le RIM souhaite se doter d’outils permettant cette évaluation.
Ces outils pourront être utilisés pour évaluer les dispositifs de soutien aux MA (CDF – dispositifs de soutien aux MA (co-construit avec le RIM) – SMAC…). Une attention particulière sera donnée à la réappropriation de ces outils par les adhérents, et les parties prenantes du réseau seront associées à la réflexion et la création de ces outils.

 

PARTENAIRES

Universitaire
Expérience sur la mise en place d'outils de mesure d'impacts "innovation sociétale"