Développement économique

Depuis les années 2000, le contexte socio-économique et institutionnel dans lequel évolue la filière musicale a été profondément bouleversé : la montée en puissance du numérique, l’exacerbation de la concurrence, le développement du mécénat culturel, les recompositions territoriales, la reconnaissance et l’essor de l’Économie Sociale et Solidaire ou encore le recours de plus en plus généralisé à la logique d’appels à projets. Face à ce contexte en perpétuel mouvement les réseaux FEPPIA, PRMA et RAMA proposaient déjà à leurs adhérents respectifs un accompagnement sur le volet économique qui revêtait des formes diverses : outils de promotion, expérimentation de circuits courts, mutualisation de services bancaires, animation d’un Pôle Territorial de Coopération Économique, formation à l’analyse économique et financière, négociations collectives. Le RIM, fruit de la convergence de ces réseaux et d’un certain nombre d’acteurs musiques actuelles du Limousin, entend valoriser cet héritage en poursuivant son aide à la pérennisation et au développement économique des adhérents.

 

Formation à l’outil d’auto diagnostic financier Défis

Destinée aux Directeurs-trices/Administrateurs-trices des adhérents, cette formation a pour objectif de fournir aux membres un outil numérique en ligne permanent, d’aide à la décision avec une vision économique et financière sur 6 ans (dont 3 années futures). Elle permet notamment d’identifier ses besoins de financement et d’anticiper l’organisation d’un dialogue de gestion avec ses parties-prenantes (salariés, organes de gouvernance, partenaires bancaires, partenaires publics, …) dans une perspective de développement ou de pérennisation de projet. Dispensée sur 6 jours en deux sessions, le RIM sur la base d’un partenariat avec les OPCA et la Région Nouvelle Aquitaine privilégie dans la mesure du possible, les dispositif collectifs existants pour le financement afin que le coût de la formation ne soit pas un frein à sa participation.

Négociations collectives

Pour répondre à l’Accord National Interprofessionnel (A.N.I) du 11 janvier 2013 qui a posé la généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés à compter du 1er   janvier 2016, le RAMA a décidé de s’emparer de la question de la mutuelle collective pour ses membres. L’effet levier du collectif a permis de négocier des conditions plus favorables que la plupart des propositions conventionnelles. En 2016, ce sont 44 structures culturelles représentant 192 salariés qui bénéficient de complémentaire santé ainsi que 64 conjoints et enfants. Aujourd’hui les membres du RIM pourraient également en bénéficier. Cet exemple de négociation collective et solidaire n’est qu’un début, d’autres chantiers, après une courte étude d’opportunité, pourraient voir le jour auprès d’autres prestataires comme les assurances.

Concevoir et expérimenter des outils de finances solidaires dédiés

Sur le constat des besoins conjoncturels de trésorerie dus, dans la très grande majorité des cas, à des problématiques de besoin en fonds de roulement, le RAMA a mené en 2012/2013 une enquête de trésorerie auprès ses membres, afin de mesurer l’opportunité de création d’un dispositif de trésorerie solidaire inter-membres. Les résultats ont validé le besoin et la pertinence d’imaginer une alternative gratuite et légale à des solutions de financement bancaire de court terme.
Ce projet « techniquement » finalisé n’a pas pu été expérimenté pour des raisons de garanties financières. Il fera l’objet d’une nouvelle étude à l’échelle du RIM pour une mise en place sur l’ensemble de la Nouvelle Aquitaine.

 

PARTENAIRES

Partenaire historique du RAMA puis du RIM depuis 2010 sur les questions économiques et financières. Organisme de formation qui dispense la formation DÉFIS auprès des membres.
Acteurs des systèmes informatiques basée sur les logiciels libres et membre de la coopérative d'entrepreneurs Coop'Alpha il nous accompagne sur notre démarche générale et sur le développement technique de l’outil DÉFIS.
Organismes Paritaires Collecteurs Agréés des acteurs du secteur culturel, ils sont les principaux financeurs de la formation via les fonds de la formation professionnelles particuliers à chaque OPCA.
Financeur de la démarche de sécurisation de l’emploi au travers d’une convention d’aide collective.
Courtier Gestionnaire local basé à Mérignac qui nous a accompagné tout au long de la mise en place de la complémentaire santé obligatoire. Après un an et demi de mise en place un bilan sera fait en oct 2017 avec un déploiement sur les adhérents de la Nouvelle-Aquitaine. À la suite de quoi une nouvelle négociation pourrait être engagée.
L’objectif principal de la convention de partenariat pour les deux structures est de croiser une expertise économique et financière et une expertise sectorielle.
Banque coopérative du RIM, elle est un partenaire naturel sur les chantiers économique du RIM.